Connaissez-vous vos vaches ?

Connaissez-vous vos vaches ?

Les conseillers fourrages vous proposent de tester vos connaissances en matière de comportement des vaches en pâture. Vous êtes prêt, c’est parti !

Results

#1. Les vaches sont des animaux qui s’adaptent.

C’est vrai !

L’ingestion diminue peu avec la baisse de la durée de pâturage. Elles apprennent à se réguler et à s’adapter à vos habitudes !
Pérez-Ramirez et al., 2009

#2. Apporter des concentrés ou des fourrages au pâturage réduit la motivation des vaches à pâturer.

C’est vrai!

En réduisant le temps de pâturage, la quantité d’herbe ingérée diminue certes mais reste importante. pour déterminer si les vaches ont besoin d’une complémentation il est possible d’utiliser l’outil ci dessous :

Pour finir :

Et si j’ai les surfaces suffisantes, faut-il complémenter les animaux ?

Faites confiance à votre herbe et à vos vaches !

#3. Les vaches arrêtent de pâturer en fin de paddock quand il n’y a plus d’herbe.

C’est faux!

Elles vont continuer à pâturer, mais elles auront moins à manger (d’où les variations au tank).

Le graphique ci-dessous démontre que les vaches continuent de paturer de la même manière du premier au 8ème jour de pâturage. La durée d’ingestion augmente légèrement de jour en jour pour atteindre le niveau de satiété des animaux.

Durée d’ingestion selon le délai de retour en pâture et le cycle d’exploitation du paddock. (Robic et Delagarde, 2018)

#4. Il suffirait de mesurer précisément le temps de pâturage pour bien estimer l’ingestion d’herbe.

C’est faux !

La relation entre temps de pâturage et quantité d’herbe ingérée n’est pas proportionnelle.

La quantité varie selon :

  • le poids, la production
  • la hauteur d’herbe
  • la MS de l’herbe
  • l’heure de la journée
  • le début ou la fin du cycle de pâturage du paddock
  • le temps d’accès à la pâture
  • la complémentation

 

#5. Les ruminants n’aiment pas pâturer la nuit.

C’est vrai !

Le rythme quotidien de pâturage des vaches – Delagarde et Peyraud, 2000

#6. Les ruminants ont besoin de ruminer, ce qui limite le temps passé à pâturer.

C’est Faux !

La prise alimentaire est un acte volontaire déclenché par la faim. La rumination est un acte réflexe (repos), non prioritaire.

” Une période de rumination ne vient jamais interrompre un repas alors qu’elle peut être arrêtée par la déclenchement d’un repas ” Jarrige, 1995

Si le temps de pâturage est limité, il faut sortir les vaches le ventre vide (après la transition alimentaire) pour qu’elles ingèrent de l’herbe plutôt que de passer leur temps à ruminer dehors si elles n’ont plus faim.

#7. Au pâturage les vaches font les 3×8.

C’est Vrai !

Les ruminants font les 3×8 au pâturage : L’ingestion, la rumination et le repos.

On estime qu’une vache ingère 6 à 11 heures par jour et qu’elle rumine 5 à 10 heures soit minimum 60% de son temps à mastiquer !

Si l’herbe est rase et feuillue l’ingestion sera plus importante (11h) et la rumination plus courte (5h) pour un total de mastication de 16h.

Si l’herbe est haute et vieille, l’ingestion sera plus rapide tandis que la rumination s’allongera, laissant le temps de mastication à un niveau similaire.

finish